[msg]

Interruption de l’activité lucrative

Maladie / accident

Si l’ayant droit est empêché de travailler, l’allocation familiale est encore versée dès le début de l’empêchement de travailler pendant le mois en cours et les trois mois suivants, y compris si le droit légal au salaire est éteint, sous la condition impérative d’un droit légitime à ces allocations familiales.
 

Après expiration de ce laps de temps, le droit aux allocations familiales est maintenu uniquement si un revenu soumis à l’AVS d’au minimum CHF 592 par mois (CHF 7 110 par an pour les indépendants) est encore perçu. Des prestations d’assurance telles que les indemnités journalières pour maladie ou accident ne représentent pas un salaire soumis à cotisations AVS.

 

Exemple:

Un salarié tombe malade. Il a droit selon contrat de travail au versement du salaire à 100 % durant 720 jours. L’employeur a toutefois réassuré le risque maladie au travers de son assurance perte de gain et cela également à 100 %. Il n’y a ainsi, après expiration des 3 mois, plus droit aux allocations familiales.

Il en va différemment si l’employeur a assuré le risque maladie «seulement» à raison de 80 % et supporte lui-même les 20 % restants dans le cadre de son obligation de continuer le versement du salaire selon contrat. Dans ce cas, le droit à l’allocation familiale est maintenu pour autant que ces 20 % soient supérieurs à CHF 592 par mois et que l’employeur les déclare comme tels.

Formulaires et mémentos

Ici vous trouver les formulaires

et mémentos correspondants.

Formulaires et mémentos
Contacts

Avez vous des questions?

Nous sommes à vos côtés !

aux contacts